Les parties principales et les commandes

 

Les parties principales du planeur :

 

Le planeur est constitué de 3 parties principales :

 

* la voilure : constituées de deux ailes qui mesurent de 15m pour les monoplaces standards jusqu'à plus de 30m pour les biplaces les plus performants. A chaque extrémité se trouvent les ailerons et éventuellement des volets de courbure. On peut aussi prolonger les ailes par des « winglets » qui sont de petites ailettes permettant de diminuer la trainée.

 

* le fuselage, c'est la partie centrale du planeur sur laquelle sont fixée les ailes, il est en forme de fuseau et mesure de 6 à 8m. Il comprend la cabine de pilotage fermée par une verrière, le train atterrissage qui peut être escamotable et se termine par l’empennage.

 

* l'empennage assure la stabilité du planeur, en forme de croix ou de T, il est constitué de deux parties, l'une verticale,composée de la dérive et de la gouverne de direction, et l'autre horizontale qui comprend un plan fixe et la gouverne de profondeur.

 
                                     Parties                                                       

 

Explic planeur1

 

 

Les instruments de commande:

 

Les planeurs sont équipés d’instruments de bases qui permettent de connaître avec précision les mouvements de l'appareil dans l'air. Dans les biplaces, le tableau de bord principal est situé à l'avant. Les commandes et les instruments principaux sont doublés.

*Le badin ou anémomètre : il indique la vitesse du planeur par rapport à l'air en km/h. La bande verte indique la plage des vitesses autorisées en toutes conditions. Si la vitesse est inférieure à celle du début de la bande verte, elle est insuffisante pour générer la portance et le planeur décroche. La bande jaune indique la plage des vitesses autorisées en atmosphère calme. La bande rouge marque la vitesse maximale. 

               Instru badin

 

* L'altimètre : c'est un baromètre, gradué en mètres, qui indique l'altitude du planeur grâce à la pression atmosphérique. En effet, comme la pression diminue quand l'altitude

augmente, l'altimètre mesure la pression à laquelle se trouve le planeur et la compare à une pression de référence pour indiquer l'altitude de l'appareil. La pression de

référence, affichée dans la partie blanche au centre du cadran, est réglée manuellement par le pilote en fonction de l'information qu'il recherche :

- si l'altimètre est réglé à 0 avant le décollage, il indiquera la hauteur du planeur par rapport à l'aérodrome.

-s'il est réglé à l'altitude du terrain avant le décollage, la pression lue est celle du lieu. Avec ce réglage, le pilote connaitra la hauteur qui le sépare des obstacles dont la hauteur est indiquée sur les cartes.

- en réglant l'altimètre à la pression standard 1013, le pilote connaitra la hauteur du planeur par rapport à celles des couloirs aériens ou des zones aériennes particulières.

                Instru alti

 

* le variomètre : par comparaison de la pression atmosphérique instantanée avec celle mesurée plus tôt, il indique si le planeur monte ou descend et sa vitesse verticale (positive ou négative). Il permet ainsi de savoir si l'appareil se trouve dans une masse d'air ascendante ou descendante. Il est gradué en m/s.

               Instru vario

 

* la bille et le fil de laine :

Un planeur peut déraper dans sa masse d'air, tout comme une voiture peut déraper sur la route. Ce qui entraine une diminution de sa performance et une augmentation de son taux de chute. Pour s'assurer que son vol est symétrique, le pilote s'aide du fil de laine et de la bille qui sont collés sur la verrière. Quand le vol est symétrique, le fil de laine est droit et la bille est centrée. Dans le cas contraire, le fil et la bille partent d'un coté ou l'autre et indiquent au pilote le sens de la correction à effectuer avec la gouverne de direction.

                       Fil de laine

 

* le compas : c'est une boussole qui aide la pilote à s'orienter en indiquant l'orientation du planeur par rapport au nord magnétique.

                           Tb

 

 * la radio : elle permet de communiquer avec les autres pilotes et le responsable de piste.

                           Tb

 

Les commandes secondaires :

 

La commande de largage de câble, en jaune, permet de se libérer du câble à la fin du treuillage ou du remorquage.

Les volets permettent d'adapter le profil de l'aile en fonction des performances souhaitées.

Les aérofreins augmentent la trainée et permettent de freiner l'appareil lors de l’atterrissage.

Le compensateur de profondeur permet de limiter les efforts au manche en le maintenant dans une position donnée.  

 

Tableau de bord                                                                             Aérofreins          

Tableaudebord383093 0  

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site